La Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël condamne fermement le « deal des colonisateurs »

Le commandeur des colons
La Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël (TACBI) condamne avec la plus grande fermeté le « deal des colonisateurs » conclu entre le roi du Maroc Mohammed VI et le président américain Trump dont le mandat s’achève dans six semaines. Le prétendu « commandeur des croyants » (Amir Al Mouminine) a trahi la Palestine et sa capitale Jérusalem, dont il préside le Comité créé par l’Organisation de la coopération islamique pour œuvrer à la préservation de son patrimoine religieux, culturel et urbanistique. Il a surtout trahi le peuple marocain connu pour sa solidarité avec le peuple palestinien, son soutien inconditionnel à la cause palestinienne et son opposition radicale à toute forme de normalisation avec l’ennemi sioniste.
La vague promesse de Trump de reconnaître la « souveraineté » illégale du Maroc sur le Sahara occidental n’engage que ceux qui la reçoivent. Trump pourrait, tout au plus, conférer à Mohammed VI le titre de « commandeur des colons ».
Nous exprimons notre entière solidarité avec les peuples sahraoui et palestinien dans leur luttes légitimes contre les colonisations qu’ils subissent depuis des décennies. Nous appelons le peuple frère marocain à lutter par tous les moyens légitimes contre ce « deal des colonisateurs », et tous les peuples arabes et les peuples épris de liberté dans le monde à lutter contre toutes les formes de normalisation avec l’entité sioniste, en particulier à travers la Campagne Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS).

Comme disait le poète palestinien Mahmoud Darwich :

Les masques des masques sont tombés

Arabes soumis aux maîtres étrangers

Arabes qui ont vendu leur âme

Arabes et perdus

Les masques sont tombés

La Campagne Tunisienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël (TACBI).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire